Derniers articles
19 Aug, 2017
Paris
13 ° C
Follow us on Social Media
Back
Image Alt

Agence Conseil en Marketing Digital

7 raisons pour lesquelles les recruteurs préfèrent Facebook à Linkedin

Bien que les réseaux sociaux représentent un défi pour les professionnels des ressources humaines, ceux ci jouent un rôle croissant dans le recrutement de nouveaux profils. La grande question, cependant, est de savoir où trouver des talents.

Mashable vient de publier un article portant sur la préférence des recruteurs pour Facebook, plutôt que des sites comme Linkedin ou Viadéo. Facebook n’est cependant pas parfait. En effet, pour les jeunes diplômés, ou personnes en recherche de poste, il existe le frein lié au contenu privé. Cependant, le gros problème des réseaux sociaux comme www.viadeo.com et www.linkedin.com : c’est leur passivité. Une fois la phase d’inscription et de recherche des contacts effectuée, il n’y a plus grand-chose qui se passe. C’est l’équivalent des sites “vitrines”, alors que nous sommes à l’ère des Blogs !

Sur ces réseaux “Pros” la plupart des inscrits se contentent de recevoir tous les mois un récapitulatif des membres qui se sont greffés à leurs réseaux… En effet, à moins de payer l’abonnement Premium (et d’en faire un vrai usage Pro), l’interactivité entre les membres se résume à des demandes de mise en relation, on ne connaît pas vraiment les personnes, la vision des réalisations de chacun se limite à une lecture de CV…
Facebook est différent, car c’est un site en mouvement où chaque seconde il se passe quelque chose…

Au départ Facebook.com a été créé par Mark Zuckerberg (alors étudiant à Harvard) dans le seul but de partager des informations entre les membres d’une école (profs malades, changements de salle, partage de cours, sortie… et surtout qui sort avec qui !)

Pour son étude, Potentialpark a sondé plus de 30 000 étudiants et jeunes diplômés dans le monde et analysé la présence en ligne de plus de 500 entreprises aux États-Unis, en Europe et en Asie. Comme les données n’ont pas encore été publiées en ligne, Mashable a parlé avec Potentialpark de ses conclusions.

Voici l’article de Mashable :

Dans les répondants au sondage européen, 48% ont dit qu’ils préfèrent se connecter avec les recruteurs via LinkedIn, alors que seulement 25% ont dit qu’ils préfèrent se connecter via Facebook. Lorsqu’on lui a demandé d’expliquer leurs réserves au sujet de Facebook, la majorité des répondants ont déclaré Facebook n’est « pas le bon endroit » pour interagir avec les employeurs ou qu’ils ne souhaitent pas partager des informations privées.

Ces résultats ne sont pas choquants, le sujet de la vie privée semblant être un thème commun quand il s’agit de l’emploi et Facebook. Mais ces réserves n’empêchent pas les entreprises de devenir actif sur Facebook quand il s’agit de recrutement. Potentialpark a constaté que plus d’un tiers des 100 meilleurs employeurs en Europe ont une page Facebook à des fins de recrutement, beaucoup d’entre eux avec plus de 1000 fans.

Alors, pourquoi les employeurs sont donc intéressés à interagir avec leurs recrues sur le plus grand réseau au monde social, si les candidats semblent retissant à l’idée de communiquer via Facebook avec les recruteurs?

Potentialpark a interrogé des responsables RH sur leur motivation à être actifs sur Facebook et a constaté qu’ils avaient de multiples raisons. Voici un aperçu des raisons pour lesquelles les recruteurs cité une préférence pour Facebook lorsqu’il s’agit de jeunes talents:

1. C’est plus engageant. Avec Facebook, les employeurs peuvent mettre en place une stratégie du «laissez-les venir à nous » en mettant en place une page d’entreprise de recrutement et d’offres d’emploi. Les recruteurs ont noté que du contenu pertinent sur les pages conduit à des commentaires, des discussions et des interactions plus personnelles. Avec LinkedIn, la communication est plus à sens, du fait que les employeurs soient proactifs en terme de recherche de candidats.

2. Facebook est l’endroit où l’action est. Les recruteurs estiment que peu d’étudiants et récents diplômés mettent à jour leur profil LinkedIn, alors qu’ils sont très actifs sur Facebook. Par conséquent, il est logique de se connecter avec eux là où ils sont déjà en ligne.

3. C’est gratuit. Les employeurs apprécient que Facebook leur permettent de télécharger le contenu de recrutement avancées, telles que des témoignages, des vidéos, des images ou une recherche d’emploi – et c’est gratuit. Cette large gamme d’outils permet à une entreprise de se présenter comme un employeur attrayant.

4. C’est un grand réseau. Facebook touche un large public, avec plus de 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde entier, par rapport à la base d’utilisateurs de LinkedIn d’environ 120 millions de membres.

5. Il est plus ouvert. Facebook est gratuit pour tous les membres et ne nécessite aucun compte premium pour utiliser certaines fonctionnalités. En conséquence, c’est un réseau plus ouvert que LinkedIn.

6. Le bouton Like. Quand il s’agit de l’intégration site, Facebook prend le gâteau – nourrit Facebook et sur le bouton Comme il est plus facile à intégrer.

7. C’est mieux pour la marque. Les recruteurs ont naturellement vers LinkedIn et les autres réseaux d’affaires pour le réseautage, le dépistage de talentet le recrutement. Cependant, quand il s’agit de communiquer autour de la marque, de l’entreprise de ses activités – surtout avec les étudiants, diplômés et professionnels en début de carrière – beaucoup préfèrent Facebook.

Avoir une présence active sur Facebook est certainement un bon début pour les employeurs qui cherchent à attirer et à communiquer avec les jeunes talents.

L’article de Mashable en détail

About the Author /

Expert Digital et Entrepreneur depuis plus de 15 ans, Constance accompagne les entreprises dans la transformation, les innovations marketing et technologiques, le développement des solutions web & mobile, la stratégie d’acquisition clients.Elle débute sa carrière au sein de deux agences leaders de communication globale. Plusieurs projets lui sont confiés, notamment : les stratégies digitales et le marketing relationnel d’acteurs mondiaux de l’industrie agroalimentaire et automobile. Ensuite, elle fonde Sharing Cross, agence conseil en stratégie de communications qu’elle développe depuis plus de 10 ans avec une équipe de 6 collaborateurs. Elle intervient au sein de grands groupes comme d’ETI* et de PME du secteur de la santé, du tourisme et de l’édition. Ces missions peuvent concerner l’accompagnement des équipes marketing dans leurs stratégies comme l’intégration du digital en tant que vecteur de développement de business.